Selon la structure

Caractéristiques des supports numériques selon la structure des documents

S’il est vrai que les formats sont la base des documents numériques, il ne faut pas croire que les documents numériques sont immatériels. Leur existence dépend néanmoins d’une organisation qui est d’abord et avant tout logique. Pour fonctionner sur des machines qui sont bien réelles, ils n’en doivent pas moins reposer sur des infrastructures qui permettent la diffusion de ces logiciels qui savent interpréter correctement des fichiers électroniques ainsi structurés.

Mais c’est là qu’on voit qu’il faut aussi tenir compte de la culture du monde de l’informatique, qui a ses gros joueurs avec la philosophie propre à chaque boite, dont la plupart conserve encore jalousement le secret sur la façon dont ils parviennent à faire réaliser les prouesses que l’on connaît à leurs logiciels. C’est ce qui fait que les codes des fichiers produits pour être traités par ces programmes ne sont pas lisibles par l’humain et que nous ne pourrions avoir accès au contenu de ces documents sans l’aide des équipements informatiques qui nous les traduisent en termes interprétables pour nous.

Cette structure repose sur des langages de programmation comme le C++ ou des combinaisons de langage comme le Java et le xml qui donne l’Ajax. Certains sont plus répandus que d’autres, mais on voit que ce sont pour la plupart des langages orientés objet. Ce qui veut dire que l’on effectue telles opérations sur telles entités et que ces opérations ont pour code des méthodes qui conviennent à certaines classes d’objet.

Mais il y a aussi les langages de balisage qui eux reposent sur une imbrication d’éléments à l’intérieur les uns des autres.

Dans le cas des pages .php, on a recours à une combinaison de langages structurés et d’opérations reposant sur la programmation (notamment par la capacité à aller chercher de l’information dans les bases de données SQL).

Le langage html et xhtml sont des langages de balisage, mais seul le langage xml est intégralement conçu pour être bien formé sans entorse à l’orthodoxie de ce que doit être un document structuré. Grâce à la création de DTD adaptées à des objectifs déterminés on peut se doter de modèles d’organisation logique correspondant aux besoins d’une pratique particulière, ce qui vaut la peine si elle est suffisamment répandue.

On peut dire que le principe de distinction de la forme et du contenu est très puissant et qu’il augmente les chances de préservation du contenu logique à long terme. Mais il ne faut pas oublier que les contenus textuels continuent d’être encodés. Et tout document complexe suppose un système de classement des fichiers (répertoire et index) qui vaavec son système d’exploitation. Si la logique d’un système d’exploitation se perd, tous les documents qui étaient dépendants de cet environnement informatique peuvent être menacés de disparition.

On peut créer des machines virtuelles qui recréent la logique de tel système d’exploitation et qui ne sont en réalité que des logiciels que l’on fait rouler sur un système d’exploitation plus récent afin de pouvoir y faire fonctionner des logiciels plus anciens qui ne sont plus compatibles avec les environnements informatiques actuels. On pourra alors à nouveau accéder aux documents qui sont compris dans les fichiers de formats correspondant à ces logiciels (et à ces versions de logiciels) qui peuvent être traités dans cet environnement informatique simulé (ou sur des simulateurs de ces logiciels eux-mêmes). Mais tout cela ne fait que repousser le problème.

On peut donc déduire de cette réflexion sur la structure des supports d’information numérique que le monde de l’informatique est complexe et qu’il nous met donc au défi de trouver des stratégies pour le maîtriser  de manière à ne pas subir les conséquences de ces intrications.
Pour une autre perspective sur cette question, lire l’article : Les documents viennent avec une logique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :