Supports

Les supports représentent un passage obligé pour véhiculer de l’information.

Le web passe souvent à tort pour un environnement radicalement dématérialisé.

S’il est vrai que les documents numériques reposent d’abord et avant tout sur un mode d’organisation de l’information qui suppose l’intervention d’un code déterminé en fonction des logiciels capables d’ouvrir les fichiers qui sont dans les formats choisis pour les publications envisagées, il n’en demeure pas moins que les fichiers et les logiciels en question dépendent d’une série de conditions technologiques pour pouvoir fonctionner (des équipements incluant des interfaces, un système d’exploitation incluant un système de classement des fichiers et tenant compte des critères de compatibilité avec le processeur de l’ordinateur utilisé, des logiciels agencés pour opérer et téléchargés ou installés à partir d’un disque sur l’ordinateur en question, etc.). Et des conditions supplémentaries (encore plus « lourdes » de conséquences) sont requises pour permettre aux informations de voyager via les réseaux basés sur Internet, dont le web est le plus connu et qui emprunte des circuits basés sur des infrastructure qui sont très consommatrices de ressources, tant matérielles qu’énergétiques et économiques…

Pour l’ensemble de ces raisons, nous analyserons les caractéristiques des supports d’édition numérique sous les quatre angles suivants :

  • Selon les appareils qui servent à leur consultation
  • Selon les formats et les logiciels qui permettent leur restitution à l’écran (ou à travers d’autres interfaces) – incluant la prise en considération des systèmes d’exploitation.
  • En fonction de la structure logique de ces documents et des types de documents dont il s’agit (notamment en ce qui a trait à leur caractère multi-média, et au fait qu’ils soient conformes ou non aux exigences des documents structurés).
  • D’après la manière dont ils s’intégrent aux réseaux existant ou exigent le développement de nouvelles infrastructures pour rejoindre leur public cible et en tenant compte des exigences relatives à la couverture des zones éloignées et des coûts énergétiques que cela implique (faute de quoi il demeurerait un fossé numérique contraire à l’idée d’accès universel).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :