Changements dans les pratiques culturelles

Il y a dix ans, on ne lisait pas de la même façon.

Cela s’explique par le fait qu’on n’était pas au courant que le texte pouvait être un moteur de changement justement.

C’est-à-dire qu’on savait bien que la lecture opérait un changement sur nous intérieurement, insensiblement, à force de s’y atteler, d’y consacrer du temps, pour se pétrir la pensée.Mais on ne réalisait pas que par le fait d’avoir relié deux mots on pouvait faire entrer en contact deux univers comme c’est le cas aujourd’hui à l’ère des « copier-coller » des liens sur des twits qu’on enverra à nos suiveux dans le sillage de l’oiseau bleu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :