Éditorialisation

Il n’y a pas d’édition sans éditorialisateurs …

Est-il possible que le mode de fonctionnement de la mise en ligne d’information pour diffusion à des fins de consultation par des utilisateurs du web amène les pratiques de l’édition à changer suffisamment pour qu’on soit appelés à changer le terme utilisé pour désigner ces pratiques ?
Car il faut se le dire. Il n’y aura plus d’éditeurs qui tiennent du moment où il sera admis que les éditorialisateurs font un travail tout aussi intéressant et pertinent gratuitement simplement en mettant en évidence les contenus qui peuvent être associés à une cause ou à un centre d’intérêts grâce à l’échange de ces données dans un forum sous la forme d’un hyperlien qu’on colle afin de référer à un article de blogue ou à une page web, qui n’est pas plus difficile à réaliser que de faire un sandwich.

Évidemment il restera des usages spécialisés qui exigeront une expertise. Mais le métier d’éditeur sera marginalisé au point où il ne pourra plus rendre ses employés heureux de travailler pour lui à partir du moment où tout ce qui permettra à une « maison d’édition » de survivre sera le fait de pouvoir fournir une plus value aux clients du point de vue du traitement algorithmique de l’information contenue dans les « ouvrages » qui devront donc être non seulement numérisés mais carrément conçus pour le web.

Nous ne voulons pas dire qu’il vaut mieux être webmestre qu’éditeur. Car on aura toujours besoin de contenus et il ne suffit pas de les trouver : il faut vraiment les créer. Or le design graphique est souvent surestimé alors qu’il perd son sens avec le passage des modes. On doit donc mettre ensemble les deux perspectives afin de raccorder le monde des moyens avec l’univers des fins.

La grande différence semble être que nul ne peut prétendre posséder le fin mot de l’histoire à l’ère du « web ouvert ». Attention, il s’agit encore d’un idéal à atteindre et non d’une réalité. Mais cela ne veut pas dire que le « web tel qu’il est » n’a pas déjà apporté de grandes améliorations à nos chances de succès dans le travail de communication des connaissances qui doit se faire pour que chacun devienne maître de son destin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :