Bienvenue sur emots !

· Mise au point, Proposition, Variantes
Auteurs

Bienvenue sur e-mots !

e-mots : homophone d’émaux, le pluriel d’émail.

Quel lien avec la littérature ?

e-mots : une manière de faire signe vers la présence des mots en ligne.

Des mots en version web (des items qui sont des i-termes), est-ce que ce sont toujours des mots ?

e-mots : un clin d’oeil aux ’emots’ diminutif (p’tit nom) donné par les américains aux « émoticônes » (emoticons) qu’on appelle aussi en français des « binettes » (des b.i.net ?) qui « incarnent » de manière « paradigmatique » le caractère « dynamique » (faisant vivant) du web social (2.0).

Des b.i.net qui dépendent du débit de votre connexion pour ne pas vous retarder dans votre progression, est-ce que ce sont des images qui représentent réellement un progrès dans l’effort pour rendre fidèlement compte de la réalité (de nos émotions) ? Ou est-ce que les e-mots ne seraient pas encore le meilleur moyen de traduire nos vrais sentiments ?

e-mots : Des mots d’une nature qui diffère de celle des mots que nous connaissions jusqu’ici, ne serait-ce qu’en raison du supports sur lequel ils s’inscrivent. Mais des mots tout de même dont il n’est pas facile de démonter la logique secrète de fonctionnement puisqu’elle repose sur des siècles de remaniement consciencieux et marqué par la répression dû au pouvoir qu’ils ont de renverser les souverains (en particulier ceux qui ont une façon despotique de gérer les affaires humaines).

Les échanges de paroles sur Internet, via les médias sociaux disponibles dans le continent appelé « web », ont-ils un pouvoir subversif qui laisserait présager la constitution d’une nouvelle censure dont l’appareil de répression serait sans commune mesure avec ce qui a été connu historiquement ? Une censure d’autant plus machiavélique qu’elle serait invisible car agissant en sous-main via des dispositifs techniques plus imperceptibles que les processus technologiques permettant l’acheminement de l’information (dont on croit à tort qu’elle se propage dans l’air comme un message attaché à la patte d’un pigeon voyageur).

Levez le voile sur un inter-edit qui couve …

Réveillez le lecteur (ou la lectrice – à moins que ce ne soit l’a-liseuse) qui sommeille entre nous.

À vos inter-faces …

Action !

2 commentaires

Comments RSS
  1. Homelio Magnolia

    Salut à vous qui tenez ce blogue, je voulais savoir comment faire pour contribuer par un article ?

  2. Inter Edit

    Bonjour,
    Je me présente : Inter Edit, votre hôte sur e-mots.
    Je vous invite à écrire un commentaire. Je lui donnerai tout le poids nécessaire pour qu’il soit considéré comme un article. À vous de voir à ce que votre texte ait un lien avec ce dont il est ici question !
    Vous verrez qu’on peut couvrir un terrain assez vaste lorsqu’il est question d’éditorialisation, comme c’est le cas en cet espace de réflexion sur les pratiques de l’édition numérique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :